skip to Main Content
+1 (514) 767-4596 info@christinelemaire.com

Les fêtes de la nuit

© CLemaire

Nous avançons vers la nuit, « le temps noir et la période de la terre stérile ». La triade Halloween, Toussaint et Fête des morts étend ses racines dans les profondeurs celtiques. Ces fêtes n’ont pas grand chose de chrétien puisque, du temps de la jeune Église, les croyants étaient convaincus du retour imminent du Christ — pour le jugement dernier —  et ne se préoccupaient donc pas de savoir où allaient les âmes en attendant. Mais comme il tarde toujours, on leur a conçu une antichambre: le purgatoire. L’Église a donc récupéré une fête qui se vit depuis la nuit des temps, en lien très étroit avec la nature.

Ces trois jours sont bien particuliers. Ce sont des jours de transition entre une année qui se termine et l’autre, qui commence. Des jours vides, puisqu’ils n’appartiennent ni à la vieille année, ni à la nouvelle.  Chez les Celtes, le premier jour rendait hommage aux héros, le deuxième aux morts et le troisième avait l’allégresse d’un jour de l’an. Ainsi, la Toussaint fête ces héros chrétiens que sont « tous les saints » (et quelques saintes…), le 2 novembre reste la fête des morts puisque le phénomène est encore d’actualité et le Jour de l’An est remis à plus tard!

Ces  jours favorisaient

Lire l'article
Back To Top