skip to Main Content
+1 (514) 767-4596 info@christinelemaire.com

15 octobre ou le temps mosaïque

© Tom Giebel, Occupy Wall Street

Cette fin de semaine, mon conjoint et moi sommes allés passer une petite heure au Square Victoria où se déroule cette belle manifestation bigarrée et pacifique « Occupons Montréal ». L’atmosphère était à la fête, il y avait quelques centaines de personnes, jeunes et vieux, hommes et femmes, de tous les horizons politiques, partageant leur indignation face à la rapacité et aux dérèglements de la finance mondiale.

Ceci m’amène à vous parler du rapport au temps le plus puissant qui soit: le temps mosaïque. Nous avons l’habitude d’employer l’image de la mosaïque pour parler de la communauté humaine, dont chaque morceau représenterait chacun et chacune de nous, employés à tenir sa place, donner sa couleur, dans le grand «nous» collectif.

La même image peut s’appliquer au temps de la communauté. Ce temps-là est d’une grande puissance et c’est probablement pour cela qu’on ne tient pas à nous en faire trop prendre conscience. Car il fait littéralement éclater nos heures individuelles,

Lire l'article

Un pâté chinois insipide

CC LokoN Only One

Je vous parlais donc, mardi dernier, du temps panoramique. Je l’appelle ainsi parce qu’il permet de voir en 360 degrés alors que le temps linéaire, avec sa manie d’aligner les activités, a plutôt tendance à nous faire marcher dans un étroit corridor.

Je vous disais que le temps panoramique est une preuve — il en existe d’autres, nous y reviendrons — que le temps est multiple et généreux. Remarquez, je n’ai jamais dit qu’il était parfait. Et pour cause: ce temps panoramique, vécu à trop forte dose, peut  nous enlever toute conscience de vivre. C’est d’ailleurs cet odieux défaut qui le rend si antipathique aux adeptes de l’ici et maintenant.

Dans ma vie, le rapport au temps panoramique m’a fait m’occuper de ma fille sans écouter ce qu’elle avait à me raconter («han, han…» lui réponds-je alors); il m’a fait cuisiner un pâté chinois (steak, blé d’inde, patate) sans rien d’autre: ni oignon, ni sel, ni poivre; totalement insipide! Mais il me permet aussi,

Lire l'article

Le temps panoramique

© CLemaire

Le temps est multiple, disions-nous? Mais voyons! Le temps est unique, il nous est compté, il nous glisse entre les doigts!

Voici pourtant un exemple d’un autre rapport au temps  :

J’ai un article à écrire. Je cherche depuis plusieurs jours un angle d’approche. Hier, j’ai trouvé. Quand j’écrirai le texte, comment est-ce que je vais m’y prendre pour mesurer le temps que cela m’aura pris? Le temps linéaire ne pourra compter que le temps passé à mon ordinateur, et ce sera bien peu en comparaison de toutes ces minutes éparses que j’aurai passé à réfléchir en faisant autre chose. Parce qu’alors, mon rapport au temps est panoramique.

Voilà donc un rapport au temps que tout le monde connaît. Vous réfléchissez

Lire l'article

Le temps est multiple

© CLemaire

Aujourd’hui, j’y vais de mes convictions : le temps est multiple, le temps est généreux, le temps est vivant.

Le temps est multiple

Nous avons l’habitude de considérer le temps comme une ligne droite. Le jour de notre naissance, cette ligne était un point dans l’espace temporel. Puis elle s’est lentement dessinée pour s’acheminer vers le jour d’aujourd’hui. Demain, la ligne se poursuivra et ce, jusqu’au moment de notre mort.

C’est ce que nous appelons le temps linéaire. C’est le temps privilégié

Lire l'article

Changement de rythme

© digitizedchaos.com

Je viens de publier un essai qui, je l’espère, permettra d’initier ou de simplement nourrir une réflexion chez celles et ceux qui prendront le temps de le lire. Joie! Ce si bel événement et les activités de promotion qui l’entourent, bousculent l’équilibre que j’avais atteint et confrontent cette belle sagesse que m’inspirent les autres rapports au temps explorés dans mon livre. Voici donc que s’annonce une nouvelle saison… Toutes les personnes en train de démarrer leur entreprise me comprendront!

Ce changement de rythme m’amène donc à en observer les répercussions sur le tissus vivant et fragile de mon temps écosystème. Oui, l’horaire habituel est bousculé, oui, il y a trop de choses à faire, si je ne fais qu’ajouter mes nouvelles activités à ce que je faisais déjà. J’aurai besoin de choisir, élaguer et étaler mes projets…

Lire l'article
Back To Top